Conseils et astuces

Quel modèle choisir pour sa débroussailleuse ?

La débroussailleuse est un outil de coupe polyvalent, elle peut à la fois servir pour tailler les ronces persistantes de votre jardin, défricher des endroits inaccessibles pour votre tondeuse, et bien d’autres choses encore. En revanche, selon le type de travaux à réaliser, le choix de votre débroussailleuse n’est pas un acte anodin. Mieux vaut se renseigner au préalable, au risque d’investir dans un matériel non approprié.

Choisir un modèle adapté à vos besoins

Si vos besoins sont ponctuels, que la débroussailleuse sert uniquement à entretenir votre clôture tous les deux mois, un coupe-bordure électrique pourrait convenir. En revanche, si vous avez sur votre terrain des zones très escarpées, des sous-bois, des ronces épaisses et diffuses, un modèle plus puissant est nécessaire. La débroussailleuse la plus recommandée pour ce type de travaux est sans aucun doute une débroussailleuse thermique dotée d’un moteur suffisamment puissant (> 1 500 watts). Voyons ensemble les différents modèles disponibles sur le marché.

Coupe-bordure

Il sert généralement aux petits travaux. Quand on passe la tondeuse, il y a souvent des endroits qui ont été mal coupés en raison de leur accès difficile. Nous pensons notamment au tour des arbres, aux abords des clôtures, près des ouvrants, sous les bancs, autour d’une cabane en bois, etc. La finition peut se réaliser avec un coupe-bordure électrique, à batterie ou thermique. C’est l’outil idéal pour ce type de travaux. Généralement équipé d’un fil en nylon, il viendra à bout des herbes les plus inaccessibles. Toutefois, sa puissance ( entre 250 et 1 000 watts) ne permet pas de venir à bout d’herbes et ronces épaisses.

Débroussailleuse à dos

Les modèles de débroussailleuses à dos sont parfaits pour des terrains difficiles. Le moteur se porte sur le dos à l’aide d’un harnais réglable qui est directement relié à votre outil de coupe. Les moteurs qui équipent ces machines sont très puissants, supérieurs à 40 cm³, mais les appareils sont nettement plus lourds. Heureusement, le dos supporte davantage de poids que le reste du corps.

Le harnais répartit correctement la charge du moteur, rendant les travaux plus faciles à réaliser. Une telle puissance du moteur viendra donc aisément à bout des herbes les plus dures. La plupart des utilisateurs investissent dans cet outil pour des terrains dont l’accès est relativement difficile, sous-bois, talus, etc.

Débroussailleuse portative

C’est sans doute le modèle le plus connu de tous, particuliers comme professionnels. Équipées d’un moteur thermique ou électrique, les débroussailleuses portatives se dotent d’un fil ou d’une lame. Leur succès se justifie par leur polyvalence. Pour peu que le moteur soit approprié (1 500 à 2 000 watts), vous pourrez réaliser à la fois :

  • Des travaux de finition à l’aide d’un fil.
  • Des travaux de coupe : petites ronces, herbes, arbustes à l’aide de la lame prévue à cet effet.

Débroussailleuse tractée

On l’appelle aussi débroussailleuse à roue. C’est une machine très puissante, dotée d’une cylindrée pouvant aller jusqu’à 200 cm³. Son usage se justifie pour de grands terrains qui peuvent être accidentés. Ses roues sont généralement adaptées pour franchir toutes les zones difficiles. En revanche, pour les terrains en pente et les talus, elle n’est pas recommandée. Préférez pour cela, une débroussailleuse à dos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *